L’Académie pontificale des sciences a lancé une controverse, en invitant au Sommet du Vatican sur le trafic d’organes et le tourisme des transplantations se tenant le 7 et 8 février, un orateur lié aux prélèvements d’organes forcés en Chine. Le sommet est tenu dans l’espoir de régler le problème du trafic d’organes et du tourisme des transplantations, mais les enquêteurs sur les prélèvements d’organes forcés en Chine affirment que cela pourrait échouer, en faisant écho à la propagande du pire... Voir l'article