Article extrait de Epoch Times Le 10 décembre 1948 l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait la Déclaration universelle des droits de l’homme. Soixante-huit ans plus tard, un avocat, en vertu de ces droits universels, réclamera le procès de l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin, dont les abus contre la pratique spirituelle du Falun Gong ou contre les opposants au régime communiste ont noirci la carrière. Et son message a eu un formidable écho. Selon Theresa Chu, avocate taïwanaise coordonnant le soutien... Voir l'article